Un soutien au bon moment…

Mme Géraldine Chèvre - Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Pourquoi souffre-t-on ?

Qu’ils soient à poils, à plumes ou à écailles, les animaux de compagnies prennent une place importante dans la vie des gens qui les aiment. Ils rythment une partie de notre quotidien, font battre nos cœurs et sont, à leur manière, un membre de la famille. L’investissement affectif que chacun place dans ces compagnons est certes variable, mais des difficultés avec ce dernier ou sa disparition sont toujours une épreuve. On pense trop souvent à tort que l’on ne devrait pas être si triste pour un animal, alors que l’amour que nous lui vouons est bien réel et qu’il est nécessaire de pouvoir trouver du soutien lorsque la souffrance devient insoutenable, comme avec n’importe quel être cher.

Quand consulter ?

La raison la plus courante se présente dès le moment où il est question d’une fin de vie à venir ou déjà effective. Comment faire le choix d’euthanasier ou pas mon animal ? pourquoi je me sens si coupable ? que vais-je devenir sans sa présence affectueuse ? est-ce que je pourrai un jour ne plus en souffrir ? sont autant de questions qui méritent d’être prises au sérieux. Un soutien psychologique peut s’avérer nécessaire pour se préparer à la fin de vie de son animal et/ou après la disparition de celui-ci.

Mais il y a d’autres souffrances qui peuvent se présenter, comme un conflit de couple autour de l’animal, des angoisses inexpliquées en lien avec celui-ci ou le fait de s’interroger avec difficulté sur l’adoption ou non d’un nouveau compagnon, pour ne citer que quelques exemples.

Pour faire simple, dès qu’une souffrance pèse trop lourdement sur votre vie, c’est le bon moment pour en parler.

Comment cela se passe-t-il ?

Je propose de rencontrer les personnes en souffrance, seule, en couple ou en famille pour une psychothérapie entre 1 et 4 séances, avec un bilan au dernier entretien. Libérer la parole permet parfois de donner juste ce petit coup de pouce qui permet de surmonter l’épreuve en quelques séances. Mais si la souffrance se révèle plus profonde et plus ancrée, au bilan, nous discuterons de la meilleure suite à donner pour continuer la psychothérapie en fonction de ce qui aura été mis en lumière. Bien évidemment, au final, la psychothérapie s’adaptera aux besoins spécifiques de chacun.

Je travaille au domicile des patients.

Qui suis-je ?

Psychologue spécialisée en psychothérapie, j’ai fait mes armes au CHUV en psychiatrie adultes et de l’âge avancé, puis je me suis lancée dans la pratique privée. Avec 14 ans d’expérience, j’ai pu remarquer qu’il n’est pas toujours facile de se libérer pour une séance ou qu’il n’est pas toujours possible de se déplacer au cabinet du thérapeute, notamment avec son animal ou pour d’autres difficultés, c’est pourquoi j’ai à cœur de me déplacer chez le patient, pour que tous puissent avoir accès à des soins psychologiques. Je suis d’orientation psychanalytique, ce qui veut simplement dire que j’aide les gens à mettre en mots leur souffrance, afin de comprendre ce qui inconsciemment leur empêche de soigner leurs plaies. Je peux également diagnostiquer un problème plus grave qui nécessiterait des soins aigus.

Et je suis bien évidement une grande amoureuse des animaux !

N’hésitez pas à me contacter directement ou à en parler à votre vétérinaire préféré !

Informations – Géraldine Chèvre


Tarifs – Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
– Séance de 60 minutes : 150.00
– Entretien téléphonique (par 5 minutes) : 15.00
– Frais de déplacement : cf les tarifs du cabinet vétérinaire Équilibre ici 

Moyens de payement (directement avec notre psychologue Géraldine)
Twint
Comptant
Facture

Horaire :
lundi-mercredi-jeudi-vendredi de 17h15 à 20h
samedi de 9h à 12h

Contact :
076 713 13 72
chevreg@gmail.com